Déductions fiscales en raison du télétravail?

Que puis-je déduire des impôts en raison du télétravail? MyRight t’aide à y voir plus clair.

La réponse en détail

Que puis-je déduire des impôts par l'intermédiaire de mon bureau à domicile ?

Que puis-je déduire des impôts en raison du télétravail?

Le principe est le suivant: tu ne peux déduire que les frais réellement encourus. Les frais de déplacement ne peuvent donc être déduits que s’ils sont réellement encourus et nécessaires. Par exemple, lorsque ton logement se situe dans le même bâtiment que ton bureau, tu ne peux pas faire valoir de déductions fiscales pour tes trajets jusqu’au lieu de travail. Tu ne peux pas en faire valoir non plus pour les jours où tu travailles depuis chez toi. Dans la plupart des cantons, un abonnement annuel de train déjà payé pourra tout de même être déduit. 

Bureau à domicile

Lorsque les coûts d’un bureau à domicile sont supérieurs au forfait «Autres frais professionnels», ils peuvent être déduits en tant que frais effectifs sous certaines conditions.  De manière générale, on considère que la part de loyer d’un bureau ne peut être déduite des impôts que si l’employé-e doit accomplir effectivement une grande partie de son travail à domicile et que son employeur ne lui met aucun poste de travail à disposition. Dans la pratique, on entend par «grande partie du travail» 40% d’un temps plein, soit deux jours entiers. 
Pour que tu puisses faire valoir une déduction, ton bureau doit être principalement affecté à l’exercice de la profession. Si tu travailles dans le salon ou dans la chambre, tu n’auras droit à aucune déduction. Les critères étant stricts, un canapé-lit ne serait probablement pas admis dans un bureau, même si les opinions divergent sur ce point.

Comment calculer le loyer de mon bureau?

Il existe à cet effet différentes formules: 

  1. Loyer + charges, le tout divisé par le nombre de pièces + 2
  2. Valeur locative nette plus 10% de charges, le tout divisé par le nombre de pièces plus 1
  3. Frais de location ou loyer + charges, le tout divisé par le nombre de pièces + 2.

Renseigne-toi auprès de l’administration fiscale de ton canton pour savoir quelle formule utiliser.

Coûts d’infrastructure

Si les conditions mentionnées ci-dessus pour le télétravail sont satisfaites, les coûts d’infrastructure peuvent également être déduits des impôts, à condition toutefois qu’ils n’aient pas été remboursés par l’employeur. 

Dans de nombreux cantons, ces deux postes de dépenses sont couverts par le forfait pour autres frais professionnels. 
Dans les cantons LU, GL, AR, SG et VS, les coûts réels peuvent également être déduits, mais doivent alors être justifiés.  

À savoir 

En raison de la pandémie, de nombreux employés en Suisse accomplissent certes leur travail à domicile et peuvent donc appliquer les déductions évoquées plus haut. Mais en contrepartie, d’autres frais ne peuvent plus être déduits. Cela concerne en particulier les dépenses professionnelles forfaitaires (comme les frais pour les transports publics et le repas de midi). 
Si tu as été au chômage partiel et que tu as par exemple travaillé à 50% au lieu de 100%, les dépenses professionnelles sont réduites en conséquence. 
Une précision à ce sujet: dans un communiqué du 26 mars 2021, l’administration fiscale du canton de Zurich a expliqué que ces frais professionnels pourront être déduits dans la déclaration d’impôts pour l’année 2021, indépendamment de la crise du coronavirus, mais qu’en contrepartie les frais de télétravail ne pourront pas l’être (ce qui avait déjà été le cas pour l’année fiscale 2020). Apparemment, d’autres cantons appliquent également cette règle (notamment ceux de Fribourg, de Lucerne, de Soleure et de Bâle-Campagne).