Comment formuler correctement un certificat de travail?

Nous avons constitué une liste.

La réponse en détail

Formuler la certificat de travail de manière adéquate

Le certificat de travail doit renseigner le plus précisément possible sur la durée de l’engagement, la nature de l’activité, la qualité du travail fourni et la conduite de l’employée ou de l’employé.
Ces indications doivent correspondre à la réalité, être claires et complètes. Le certificat de travail étant destiné à favoriser la carrière de l’employée ou de l’employé, il doit être bienveillant.

Nous connaissons tous les formulations codées du certificat de travail. Ainsi, l’évaluation de la performance peut être notée «de façon satisfaisante» (performances tout juste suffisantes) à «de façon toujours très satisfaisante» (bonnes performances). Si elles ont un sens caché, de telles appréciations ne sont pas autorisées, car elles enfreignent l’exigence de clarté et les règles de bonne foi. En effet, une formulation prétendument positive véhiculerait alors de façon déguisée un message négatif.

Lorsqu’un tel langage codé est utilisé et/ou lorsque le certificat est erroné ou incomplet, l’employé-e peut exiger qu’il soit corrigé et, dans des cas extrêmes, réclamer des dommages-intérêts. Par exemple, si la personne concernée peut prouver qu’elle n’a pas réussi à obtenir de nouveau poste en raison du mauvais certificat.

Il est toutefois difficile de prouver l’existence de formulations codées. Tu trouveras en annexe une liste de formulations courantes et de leur signification. 
Ici, tu peux créer en ligne un certificat de travail. Des questions et des explications te guideront à travers la jungle des différents éléments d’un certificat. À la fin, tu peux télécharger le résultat sous forme de document Word.

Documents importants
Liste formules certificats